Err

Votre panier : 0,00 EUR

Le lait d'ânesse

Depuis l'antiquité, le lait d'ânesse est utilisé par de nombreux peuples, notamment pour ses vertus dans les domaines de la beauté et de la santé. Ce lait ancestral a toujours été utilisé  comme source de bienfaits, de bien être et de vigueur. Cléopâtre, la plus célèbre des reines d'Egypte, entretenait sa beauté légendaire, la jeunesse et la souplesse de sa peau par des bains quotidiens au lait d'ânesse frais. La légende dit que pour lui fournir la quantité de lait nécessaire à ses bains journaliers, il ne fallait pas moins de 700 ânesses !

L’impératrice Poppée (v. 30-65), femme de l’empereur romain Néron, fut aussi une grande admiratrice du lait d'ânesse.

Lait d’Ânesse

  • Tout comme Cléopâtre, elle aimait s’en faire des bains quotidiens et pour cela elle avait, lors de ses voyages, des troupeaux de plus de 300 d'ânesses qui la suivaient, afin de ne jamais manquer de ce précieux breuvage.

    Plus tard, François 1er, (1494-1547) roi de France éreinté par les guerres et les excès au cours de sa vie, suivra les conseils d'un médecin de Constantinople qui lui prescrit alors une cure de lait d'ânesse. Cette cure dit-on, fît des miracles : " Un jour d'une ânesse, Le lait me rendit la santé, Et je dois à cette circonstance, davantage aux ânes qu'à la Faculté. "

    Pauline (1780-1825), sœur de Napoléon Bonaparte, aurait également eu recours au lait d'ânesse pour des soins de peau et pour entretenir sa beauté.

    Au XIXe siècle, dans les rues des grandes villes, des ânesses déambulent, conduites par des marchands qui préviennent de leur passage en criant: « Lait d'ânesse, du bon lait d'ânesse ! »


  • Les élégantes Dames consommaient régulièrement ce précieux breuvage pour préserver l'éclat et la souplesse de leur peau. Toutefois, les familles pauvres n'en achetaient que pour soigner un enfant malade ou bien pour un vieillard affaibli.

    Par la suite, le lait d'ânesse sera utilisé dans les maternités. L'ânesse se prête facilement à allaiter les nourrissons qu'on faisait téter directement au pis de l’ânesse.

    On s'en sert encore aujourd'hui pour fabriquer des savons et de la crème hydratante et autres produits de beauté.

Rédigé le  28 juillet 2013 22:45  -  Lien permanent
Voir le produit associé

Commentaires

Aucun commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.
Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.
Votre commentaire
Votre nom *
Votre Email *
URL de votre site